Lille : les inoffensifs !

0

Lille n’est pas dans une mauvaise passe, elle est en situation d’échec. Nous en sommes pratiquement à la mi saison et Lille comptabilise un bilan catastrophique pour un club de cette envergure et cet effectif. Les lillois sont classés 15e au classement général avec un match en retard et elle se situe à quatre points de la dernière place détenue par Bastia. Ils n’ont gagné que 4 matches sur les 16 joués et reste sur 12 matches sans victoires. Ce n’est pas tout puisqu’ils n’ont pas réussi à se qualifier en Ligue des Champions, ils sont sur le point d’être éliminé en Europa League où ils n’ont pas gagné un match et ils ont la plus mauvaise attaque de Ligue 1. Heureusement pour eux que l’arbitrage leur a été favorable avec un pénalty imaginaire contre Caen et un hors-jeu non sifflé sur la remise de Roux pour Gueye qui a inscrit le but contre Lens hier. 3 points donnés généreusement par l’arbitrage. Lille devrait être relégable sans l’arbitrage à la française ! Pourquoi cet échec ? Est-ce réellement un manque de réalisme ou un réel changement vers les profondeurs du football ?

La défense : une question d’honneur !

Lille s’est créé une réputation d’équipe redoutable défensivement et c’est le cas. Elle a fini deuxième défense du championnat l’an passé avec 26 buts encaissés ce qui représente 10 buts encaissés en moins par rapport à leur titre de Ligue 1 en 2011. Mais voilà, ils ont aussi fini meilleure attaque l’année du titre. Défendre ne suffit pas pour gagner un championnat. Cette réputation a aussi été créée par son exploit d’invincibilité l’an passé. Enyeama n’a encaissé aucun but en 1062 minutes ! Cette tâche a été facilitée par la très bonne qualité de travail des défenseurs. Cette année Corchia, Kjaer, Basa et Sedibe sont performants avec Mavuba qui les aide beaucoup. Ce n’est pas très visible cette saison puisqu’ils n’ont pas encaissé de but face à Bastia, Montpellier, Lorient, Caen et Metz qui ne sont pas des foudres de guerre en attaque. Ils ont encaissé au minimum un but dans quatre de ses cinq matches en Europa League. Cette défense est très compétitive mais il y a toujours un petit truc, un manque de réalisme ou une faute d’inattention qui coûte cher à cette défense. Il y a eu aussi des absences dues à des blessures dans cette défense qui ont ramené un manque de stabilité dans des matches importants. Les absences de Kjaer et Basa ont pesé dans les résultats à l’image du but pris à Bordeaux. Basa s’est blessé durant la première mi-temps et Rozehnal l’a remplacé juste avant la pause. Le but de Diabate est venu d’une erreur de placement et d’agressivité de Rozehnal. La blessure de Basa a coûté des points. Il est indispensable à cette équipe !

Il n’y a pas vraiment de problèmes défensifs récurrents dans cette équipe. Ce sont surtout des petits détails à régler. Outre les blessures, le bloc équipe est très compact et très efficace. Il concède en moyenne 9,9 occasions par match. Le bloc équipe pèse sur l’attaque. Il n’y a pas assez de joueurs se projetant vers l’avant. La tactique défensive est aussi une raison de l’inefficacité lilloise en zone de finition.

Une attaque pitoyable !

Lille n’est pas seulement la pire attaque du championnat de France, elle est aussi la pire attaque de tous les clubs professionnels français mais aussi l’une des attaques les plus incompétentes dans les quatre championnats majeurs européens. (Le championnat portugais n’est pas comptabilisé car il compte 5 journées de retard).  C’est un lourd bilan pour le troisième club français de la dernière saison.

clubs buts Matches en retard
Lille 11 -
Torino 10 2
Burnley 10 1
Aston Villa 10 1
Hambourg 9 2
Chievo 9 3
Atalanta 8 2

Le départ de Kalou laisse une attaque lilloise en deuil. Cette équipe a perdu son meilleur buteur et si Lille a terminé troisième en championnat l’année dernière, c’est bien grâce à Kalou. Il apportait de la vitesse, du changement de rythme, des prises de risque et de l’initiative dans cette attaque. Que reste-t-il à Lille maintenant dans ses phases offensives ? Plus nous regardons Lille, plus nous nous sentons frustrés devant ses offensives.

4 victoires, 11 marqués en 16 matches et un parcours médiocre en coupe d’Europe ! Est-ce cela que nous devons attendre d’un effectif comme celui de Lille ? Où se trouve le jeu ? Est-ce normal de voir une seule occasion lilloise fasse à un relégable dimanche dernier ? Cette occasion a entraîné le but en étant entachée d’un hors-jeu de Roux sur sa remise à Gueye. Il ne faut pas prendre l’excuse du match à l’extérieur puisqu’il s’est déroulé en terrain neutre. Qui était présent pour attaquer du côté des lillois ? Roux, Origi  et Gueye ! C’est trop peu ! Maintenant quel est le joueur lillois qui a pris un risque dans ce match ? Il n’y a qu’Origi ! Il a été le créateur. Il a réussi le plus de dribbles pendant le match, 5 au total. Uniquement trois autres joueurs ont réussi un dribble, Gueye, Delaplace et Corchia. Il n’y a pas de créativité, de prise de risque, d’initiative, de un contre un, d’élimination… le jeu est trop stéréotypé et facile à défendre car l’incertitude n’est pas créée dans les défenses adverses. Ils attaquent à trois joueurs maximum. Ils ne sont pas assez nombreux dans la zone de finition. Ils attaquent à trois joueurs maximum.

Ils ne sont pratiquement que deux à attaquer, Origi et Roux. Kalou est parti et la relève est absente. Ils ont au moins échappé au recrutement de Barrios qui a enfin marqué son premier but cette saison après avoir cadré son deuxième et troisième tir cette saison. Ils ont recruté Frey mais il n’est pas exploité à sa juste valeur. Lorsque nous voyons les statistiques de Nolan Roux qui ne pèse pas vraiment sur les défenses adverses, pourquoi ne pas donner plus de temps de jeu à Frey ? Il lui manque une passe décisive pour avoir les mêmes statistiques que Nolan Roux. Le seul problème est qu’il est moins bon dans le duel aérien mais il est capable de jouer en une touche de balle. Cela amènerait plus de danger dans les lignes adverses. Cette option de jeu est pour le moment pratiquement absente dans cette équipe.

Il manque un véritable attaquant pouvant peser sur les défenses adverses. Ils cadraient 70 occasions en championnat. Cela représente une moyenne de 4,37 occasions cadrées par match. Ils ont cadré 17 occasions à l’extérieur. Cela représente 2,1 possibilités de but par match. C’est trop peu.  Origi et Roux ne sont pas mauvais mais ils sont esseulés. Une équipe ne peut pas marquer avec trois joueurs surtout quand elle n’évolue pas en contre-attaque. Cette équipe a 53 % de possession avec 81% de passes réussies en moyenne par match. Le problème est que la possession est stérile. Lille ne crée pas de danger.

Une solution ?

Lille à un excellent bloc équipe mais il nuit à cette équipe. Il ne permet pas la création de jeu, de la folie, de l’incertitude, des prises de risque, 4-5 joueurs en zone offensive et l’équipe adverse n’est pas obligée d’évoluer en bloc bas. La solution est le changement tactique et stratégique. Ils ne peuvent plus s’appuyer sur la « Kalou dépendance » puisqu’il est parti et qu’il n’y a pas de leader dans cette formation. C’est bien beau que Mavuba dise en conférence de presse « nous avons pris conscience de nos erreurs », mais il va quand même falloir penser à les résoudre. Ils ne pourront pas gagner de matches s’ils continuent à jouer à 78 % en dehors de la zone offensive.

Lille est en échec et le club n’a pas l’air de posséder les moyens de résoudre leurs problèmes. Leur future élimination en Europa League semble être l’unique solution afin que le club puisse préparer cette fin de saison compliquée. Il se pourrait que Lille ne puisse pas se qualifier l’an prochain pour une coupe d’Europe. Souhaitons-leur une qualification et de réussir ce pari impossible au vu de leur jeu depuis le début de saison.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.